Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Agroécologie et Sécurité Alimentaire

Vandana Shiva : « L’idée que nous sommes maîtres de la nature n’est qu’une illusion »

 Vandana Shiva : « L’idée que nous sommes maîtres de la nature n’est qu’une illusion »

« Notre liberté et celle de la terre ne font qu’une »

Les théories newtoniennes ont abouti à la séparation entre l’homme et la nature, en définissant la nature comme morte. Or, la nature est on ne peut plus vivante, sinon nous ne serions plus en vie ! Et ce sont ces processus de vie, ces processus écologiques, que la science est maintenant obligée de prendre en compte. Que ce soit pour étudier la régulation climatique, comme lors du sommet de Paris sur le climat en 2015, ou le fonctionnement de la biodiversité au sommet de Cancún (Mexique), cette année (COP 13, du 4 au 17 décembre 2016). C’est le droit de la Terre que de ne pas être violée, son droit que de ne pas être victime des catastrophes. Notre liberté et celle de la Terre n’en font qu’une.http://www.lemonde.fr/festival/article/2016/09/03/vandana-shiva-l-idee-que-nous-sommes-maitres-de-la-nature-n-est-qu-une-illusion_4992067_4415198.html#UmUqgwvuTJYB1dJ3.99

« Notre liberté et celle de la terre ne font qu’une »

Les théories newtoniennes ont abouti à la séparation entre l’homme et la nature, en définissant la nature comme morte. Or, la nature est on ne peut plus vivante, sinon nous ne serions plus en vie ! Et ce sont ces processus de vie, ces processus écologiques, que la science est maintenant obligée de prendre en compte. Que ce soit pour étudier la régulation climatique, comme lors du sommet de Paris sur le climat en 2015, ou le fonctionnement de la biodiversité au sommet de Cancún (Mexique), cette année (COP 13, du 4 au 17 décembre 2016). C’est le droit de la Terre que de ne pas être violée, son droit que de ne pas être victime des catastrophes. Notre liberté et celle de la Terre n’en font qu’une.

Les théories newtoniennes ont abouti à la séparation entre l’homme et la nature, en définissant la nature comme morte. Or, la nature est on ne peut plus vivante, sinon nous ne serions plus en vie ! Et ce sont ces processus de vie, ces processus écologiques, que la science est maintenant obligée de prendre en compte. Que ce soit pour étudier la régulation climatique, comme lors du sommet de Paris sur le climat en 2015, ou le fonctionnement de la biodiversité au sommet de Cancún (Mexique), cette année (COP 13, du 4 au 17 décembre 2016). C’est le droit de la Terre que de ne pas être violée, son droit que de ne pas être victime des catastrophes. Notre liberté et celle de la Terre n’en font qu’une.

Les théories newtoniennes ont abouti à la séparation entre l’homme et la nature, en définissant la nature comme morte. Or, la nature est on ne peut plus vivante, sinon nous ne serions plus en vie ! Et ce sont ces processus de vie, ces processus écologiques, que la science est maintenant obligée de prendre en compte. Que ce soit pour étudier la régulation climatique, comme lors du sommet de Paris sur le climat en 2015, ou le fonctionnement de la biodiversité au sommet de Cancún (Mexique), cette année (COP 13, du 4 au 17 décembre 2016). C’est le droit de la Terre que de ne pas être violée, son droit que de ne pas être victime des catastrophes. Notre liberté et celle de la Terre n’en font qu’une.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Valérie 05/09/2016 15:04

Tout le monde se retournera vers la nature un jour, de gré ou de force !

benadjila 05/09/2016 22:43

Nous sommes une partie de la nature, seulement nous sommes aveuglés par notre arrogance anthropocentriste.

benadjila 05/09/2016 22:42

Nous sommes une partie de la nature, seulement nous aveuglé par notre arrogance anthropocentriste.